Quatre déclarations qui pourraient tout changer

Ils ont signé le One Earth Footprint Manifeste: Georges Gilkinet (Ecolo), Ludo De Brabander (Vrede vzw), Meyrem Almaci (Groen), Kristof Calvo (Groen), John Crombez (président SP.A), Aaron Ooms (président  Jongsocialisten) , Peter Mertens (président PTB), Wouter Hillaert, Yasmine Kherbache (SP.A), Tine Soens (SP.A), Francesca Vanthielen, Nic Balthazar, Nathalie Eggermont (Climate Express), Serge De Gheldere, Vandana Shiva, Prof. dr. Philippe Huybrechts, Antoine Lebrun (directeur général WWF),…

Déclaration 1

« J’accepte de vivre dans les limites d’une Empreinte Écologique d’une Terre, même si cela signifie devoir changer radicalement mon style de vie, si tout le monde doit le faire également. »

Par cette déclaration vous faites savoir que vous êtes prêt-e à faire le nécessaire pour sauver la planète même si vous comprenez que cela va impliquer de grands changements pour vous. Vous faites également entendre aux politiciens qu’ils ne pourront pas vous faire porter la responsabilité de leur échec à réaliser la transition de notre société vers une empreinte écologique d’une planète.  Enfin vous affirmez par cette déclaration  que la justice exige que nous vivions tous sans dépasser la capacité porteuse de la planète et qu’il n’est pas acceptable que certains fassent des efforts importants alors que d’autres ne se soucient d’aucunes limites.


Déclaration 2

« J’accepte que chacun sur terre a un droit imprescriptible à une part égale des ressources de la Terre et de l’espace environnemental. »

Cette déclaration concerne l’égalité écologique. Il y a sur la planète 12 milliards d’hectares productifs. Divisé par 7,3 milliards d’habitants cela revient à 1,64 ha par personne. Personne n’a le droit à 100 ha alors que d’autres doivent survivre avec moins que leur part. Personne n’a le droit à l’eau potable, à l’air, à la terre nécessaire à la survie de quelqu’un d’autre.


Déclaration 3

«J’accepte que nous devons partager la planète avec toutes les autres espèces et respecter leur droit à prospérer sur terre. »

L’être humain est un élément de la planète er doit respecter tous les autres éléments et les laisser s’épanouir. La biodiversité est une condition essentielle de notre propre survie.


Déclaration 4

« Au nom de la vie et guidé(e) par le principe de précaution, j’exige que tous les dirigeants, nationaux et internationaux, présents et futurs, réalisent équitablement une transition vers une Empreinte Écologique d’Une Terre pour tous à l’horizon 2025 – ceci étant LA principale priorité pour l’humanité – tout en répondant aux besoins fondamentaux de tous les êtres humains. »

Cette déclaration met en exergue le caractère crucial du principe de précaution, ce qui explique aussi pourquoi le délai pour achever la transition est fixé à 2025. Ceci est nettement plus ambitieux que la plupart des appels et pétitions. Pour une société moderne avec les moyens scientifiques et techniques disponibles aujourd’hui, 2025 est un délai réaliste. Ce qui n’est pas réaliste, c’est de le dépasser. L’objectif est simple mais exhaustif: vivre dans les limites de la capacité porteuse de la planète. Ceci va bien plus loin que vivre de façon climatiquement neutre, par exemple. Finalement, cette quatrième déclaration souligne le rôle qu’ont les pouvoirs publics de mener à bien la transition et de veiller à ce que nous vivions dans la capacité porteuse de la planète et à ce que les besoins fondamentaux de chacun soient garantis.

 Pour signer les quatre déclarations

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s